Formation, Conseil, Coaching, Diagnostic,Optimisation des Couts,Organisation de la Qualité, Logistique de production, Industrialisation des produits, Optimisation des Délais, Démarche Lean manufacturing, Animation des KAIZEN, Optimisation de production, Optimisation des flux, Productivité, Ergonomie, Conditions de travail, Sécurité, Analyse du travail, Analyse fonctionnelle, Analyse de processus, Gestion des stocks, CMJ, consommation moyenne journaliere, Takt time, Lead time, Nomenclature, Gamme de fabrication, Planification, Planning de production, PERT, GANTT, Gestion de projet, Taux de Rendement Synthetique,TRS, Analyse de Processus, Définition des Procédés, Observations instantanées, Rendement des installations, Taux de service, Valeur ajoutée, Temps d’écoulement, Temps de cycle, Simogramme, Détermination des temps, Chronométrage, Jugement d'allure,Temps prédéterminés, MOST, MODAPTS, MTM, Analyse des modes de défaillance, AMDEC, Poka yoke, SMED, Single Minute Exchange of  Die, Changement de série, Organisation des approvisionnements, Etude de poste, Démarche 5S, Documents au poste, Kanban, Cahier des charges, Petit train d'approvisionnement, Equilibrage de ligne, Equilibrage de charge,Taux de saturation, Base de données, Chiffrage, Devis, Etude d'implantation, Gestion de Production Assistée par Ordinateur, GPAO, Ordre de fabrication, OF, MRP, Management de Ressources de Production, Maintenance des installations...

Français
La Méthode de GANTT Convertir en PDF Suggérer par mail

HISTORIQUE DE LA METHODE GANTT


Le diagramme de GANTT est la plus ancienne des trois techniques de planification décrites dans cet article. Elle porte le nom de son créateur Henry Laurence GANTT, ingénieur et consultant américain, qui l’a mise au point en 1917.


DESCRIPTION DE LA METHODE GANTT


La mise en œuvre de la méthode de GANTT est intuitive et simple. Sa lecture est comprise par tous, ce qui en fait un excellent outil de communication, pour les acteurs d’un projet comme pour les équipes d’exécutants. Son seul inconvénient est qu’elle ne se prête pas à la planification de trop nombreuses tâches.

Pour ces raisons il est conseillé de l’utiliser en sous-programme du PERT ou du MPM.

De plus, ce sous-programme est facilement exploitable pour lisser la charge des différentes ressources (exploitation des marges).

- Méthodologie de mise en œuvre

De la même manière que pour les techniques PERT et MPM, il est important de définir les tâches à réaliser, leurs durées et leurs tâches antécédentes.

Il suffit ensuite de représenter chaque tâche sur une échelle des temps, en respectant les antécédences. Pour une facilité de lecture, on s’efforcera de rapprocher les unes des autres, les tâches qui ont des relations entre elles.

Dans le cas d’un découpage en sous-projet (ou sous-programme) il est nécessaire de savoir le repositionner dans son projet global. Les dates de début et de fin de cette partie du projet global sont alors représentées dans le sous-projet par des jalons. D’une manière plus générale, les jalons sont des événements importants autres que les tâches du projet (réunion d’avancement, date de facturation,...). Les échéances intermédiaires identifiées par ces jalons permettent un suivi plus rigoureux. Ils sont représentés par des triangles, pointe vers le bas ou par des losanges.

Si l’on considère que l’exemple que nous avions traité en PERT et en MPM est un sous-projet d’un projet plus global, sa représentation GANTT sera la suivante :

undefined 

- Lissage des ressources

Nous avions abordé ce point lorsque, dans la technique du PERT, nous avions parlé des tâches à marge. Seulement les tâches ne faisant pas partie du chemin critique disposent d’une marge.

Dans la représentation du diagramme de GANTT, il est facile de visualiser ces marges.


- Marge libre : Elle ne retarde pas la date au plus tôt des tâches suivantes.

undefined 

- Marge Totale : Elle ne retarde pas la date au plus tard des tâches suivantes.

undefined

La synthèse en est la suivante :

Tâches

Marge

libre (j)

Marge Totale (j)

Ces marges peuvent être utilisées pour ventiler au mieux les ressources ou les coûts tout au long de l’avancement du projet. Afin de simplifier l’explication de ce principe, nous supposerons dans notre exemple que les ressources correspondent à des effectifs humains. Nous supposerons également que la durée des tâches à été définie par une analyse préalable de la charge de travail.

A

B

C

D

E

F

0

0

3

0

0

1

0

0

4

1

0

1



- Ventilation des ressources :

Dans notre exemple, les effectifs nécessaires par tâche sont les suivants :

Tâches

Effectifs

A

B

C

D

E

F

3 pers.

3 pers.

1 pers.

2 pers.

3 pers.

3 pers.


undefined


undefined



Suivant l’utilisation des marges, on constate l’effet sur la répartition des effectifs. Dans le cas d’une planification hebdomadaire du personnel, la solution 2 semble être la plus simple à gérer.

De la même manière, nous aurions pu imaginer une planification qui suive une logique de lissage des coûts.


                       

<< Dédut de l'artilcle





Scooper cet article !Wikio !Taper cet article !Voter pour cet article !BlogMemes!Google!Facebook!Del.icio.us!
 
< Précédent

Facebook Like

La Méthode de GANTT | planification

COGITE NORD, formation Basic MOST, temps prédéterminés HB.MAYNARD, formation Basic MOST, temps prédéterminés
En partenariat avec COGITE NORD,  Organisme certifié par H.B MAYNARD.
 

 


 


Derniers articles mis en ligne

Liens partenaires

  • Organisation lean
  • Graphisme et multimédia
  • Formation marketing
  • Criti infographie
  • Formation Grenoble
  • Visit of Marseille
  • Infos-pratiques Pays d’Aigues
  •